Payer pour lire ses propres travaux et comment libérer le savoir | Le 15-18 | ICI Radio-Canada Première

Payer pour lire ses propres travaux et comment libérer le savoir | Le 15-18 | ICI Radio-Canada Première.

Des chercheurs, payés par des fonds publics, écrivent des articles scientifiques publiés dans des revues prestigieuses, qui à leur tour vendent des abonnements à grands frais aux universités de ces chercheurs. Dans sa chronique, Janic Tremblay expose le paradoxe de la publication scientifique et parle du mouvement du libre accès qui cherche à briser ce quasi-monopole. 
 
« Les scientifiques sont les seuls qui acceptent l’absurdité de travailler pour ensuite devoir payer pour lire [leurs] propres travaux », s’indigne Yves Gingras, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des médias. Il doute que la technologie y change quelque chose, en raison du conservatisme du milieu.  
 
Le recteur de l’Université de Liège, Bernard Rentier, a quant à lui poussé les chercheurs à déposer leurs travaux en libre accès par un incitatif convaincant : seules les recherches ainsi accessibles seront prises en compte dans l’évaluation des professeurs. M. Rentier exhorte les autres établissements à mettre fin à cette « aberration ».

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s